Maxim's

Maxim's est un restaurant localisé à Paris, au numéro 3 de la rue Royale. Fondé le 7 avril 1893, il fait partie des établissement les plus célèbres de la capitale.



Catégories :

Édifice Art Nouveau - Art nouveau en France - Restaurant parisien - Restaurant en France - Entreprise française de restauration - Entreprise de restauration par pays - Entreprise de restauration

Maxim's est un restaurant localisé à Paris, au numéro 3 de la rue Royale. Fondé le 7 avril 1893, il fait partie des établissement les plus célèbres de la capitale.

Créé en 1893 par Maxime Gaillard, un garçon de café, ce petit bistrot attire dans le sillage de la comédienne Irma de Montigny une clientèle mondaine et élégante, et devient un lieu de rendez-vous apprécié du tout-Paris de la Belle Époque.

Eugène Cornuché, qui a racquis le restaurant, fait appel en 1900 aux artistes de l'école de Nancy ainsi qu'à Louis Marnez pour redécorer l'établissement dans le style Art nouveau à l'occasion de l'Exposition universelle de Paris.

En 1932, Octave Vaudable rachète le restaurant. Il sélectionne ses clients, impose le port de l'habit et facilite les habitués, plutôt célèbres ou fortunés. La clientèle d'artistes et de personnalités comme la Belle Otéro, Édouard VII, Marcel Proust, Feydeau, Mistinguett, Sacha Guitry, Tristan Bernard ou Cocteau, ami proche des Vaudable, contribue à asseoir la réputation de Maxim's. Entre 1933 et 1934, Ben Horris anime avec son orchestre ce célèbre restaurant.

Pendant l'Occupation allemande, il devient le restaurant privilégié des officiers allemands. Le maréchal Gœring y dîne le 28 juin 1940.

Après la Libération, les grandes figures du cinéma de l'époque ne manquent pas de s'y montrer. Onassis et la Callas y retrouvent Marlène Dietrich et Martine Carol. À la fin des années cinquante, des ouvriers découvrent dans les banquettes des louis d'or, des bagues, des diamants et des rubis. C'est dans les années cinquante, soixante et soixante-dix que Maxim's, sous la direction du fils d'Octave Vaudable, Louis, devient le restaurant le plus célèbre du monde mais également un des plus chers. Avec sa femme Magguy, Louis Vaudable assure la renommée mondiale de Maxim's. En juillet 1979, l'établissement est inscrit à l'inventaire des Monuments historiques.

En 1981, François Vaudable tente de poursuivre l'œuvre de sa famille qui, depuis près de cinquante ans, a assuré l'expansion du restaurant. Mais, plus attiré par le milieu scientifique que par celui de la jet-set, il vend Maxim's à Pierre Cardin.

À partir de 1981, Cardin développe son aspect mondial. Il transforme les trois étages supérieurs de l'immeuble en un musée consacré à l'Art Nouveau, multiplie les spectacles et organise des soirées pour les jeunes.

L'enseigne s'est exportée et on compte désormais sept restaurants Maxim's : à Paris (renommé Maxim's de Paris), Monte-Carlo, Pékin, Genève, Tokyo, Shanghaï et Bruxelles.

(M) Ce site est alimenté par la station de métro : Concorde.

Le musée Maxim's présente la première collection privée française d'art 1900 : plus de 750 meubles et objets d'art en situation dans un appartement de 350 m² sur deux étages. Les plus belles signatures de l'Art nouveau s'y côtoient : Louis Majorelle, Eugène Gaillard, Émile Gallé, Hervé Guimard, Clément Massier, Tiffany & Co. … et Henri de Toulouse-Lautrec.

  • Maurice Bertrand, surnommé le Monsieur de Chez Maxim's.

  • Le restaurant sert de cadre au troisième acte de la Veuve joyeuse, une opérette de Franz Lehar créée en 1905.
  • Feydeau écrivit La Dame de Chez Maxim's

48°52′03″N 02°19′21″E / 48.8675, 2.3225

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Maxim%27s.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu