Izakaya

L'izakaya, quelquefois rédigé isakaya avec une francisation discutable, occupe au Japon la place qu'occupe en Angleterre le pub ou le restaurant à tapas en Espagne.



Catégories :

Type de restaurant - Restaurant - Entreprise de restauration - Débit de boisson - Gastronomie japonaise

Enseigne d'izakaya en forme de lanterne

L'izakaya (????) , quelquefois rédigé isakaya avec une francisation discutable, occupe au Japon la place qu'occupe en Angleterre le pub ou le restaurant à tapas en Espagne. Il y a à peu près 20 000 izakaya au Japon [1]. Particulièrement fréquentée le soir, on y commande des rations de plats chauds ou froids qu'on se partage entre amis ou collègues dans une ambiance décontractée. La carte, plus ou moins élaborée, va de quelques plats familiaux à une carte presque gastronomique et peut être complétée par des plats du jour, le poisson du marché, la marmite de saison. On nomme quelquefois les izakaya «akachōchin» (lanterne rouge) à cause des lanternes en papier rouge habituellement suspendues à l'entrée des restaurants.

Menu

Littéralement, l'izakaya est un lieu où on sert des boissons alcoolisées. Les izakaya servent autant à boire qu'à manger. On peut dans un izakaya de quartier simplement venir boire un verre et picorer quelques tsukemono en discutant avec la patronne en attendant d'avoir une plus grande faim ou l'arrivée de ses amis. Les plats sont commandés au cours de la soirée et servis à la table ou sur le comptoir.

Styles

Dans les quartiers animés de Tōkyō ou Ōsaka, certains izakaya peuvent occuper plusieurs étages, d'autres, minuscules, accueillent une poignée d'habitués du voisinage d'un quartier résidentiel[2].

Sociologie

Le mode de vie du citadin japonais et surtout du salaryman (horaires de travail, transport en commun) en font de loin le premier consommateur au monde de restauration hors foyer. Dans ces conditions, L'izakaya est tout autant un lieu de consommation que de socialisation où sont évoqués les derniers sujets à la mode, les difficultés du travail ou les nouvelles de la chronique familiale.

Culture

L'izakaya a servi de décors à de nombreuses scènes du cinéma japonais depuis un siècle. Yasujirō Ozu en fait beaucoup usage tout au long de son œuvre (par exemple, Une auberge à Tokyo, Le goût du saké, Fleurs d'équinoxe). Le héros de Shall we dance (la version originale japonaise des années 80) y boit un verre avec ses deux co-apprentis.

Voir aussi

Notes et références

  1. (ja) Catégorie Izakaya sur Gourmet navigator. Consulté le 1 août 2009
  2. (en) Izakaya and Robatayaki, Gourmet navigator

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Izakaya.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu